Pour un vétéran dans le conseil en stratégie de contenu, il est toujours rafraîchissant de tomber sur quelque chose qui vous inspire à trouver du nouveau contenu et vous fait réfléchir différemment sur le contenu. En feuilletant “La Magie du rangement”, j’ai été surpris de trouver ma nouvelle source d’inspiration pour le contenu : le rangement.

Et même si j’adore que les choses soient organisées, je ne prends absolument aucun plaisir à faire un nettoyage de printemps chez moi. Je vois ça comme une corvée annuelle nécessaire, par laquelle il faut passer. Mais en lisant les pages concernant le rangement du placard, j’ai immédiatement pensé au contenu.

Avec les vêtements, le livre met en avant un principe qui sert de test éliminatoire pour chaque vêtement. L’idée, c’est que vos vêtements doivent apporter de la joie. La plupart de mes vêtements échoueraient à ce test. Les vêtements sont juste des vêtements pour moi. Mais…le contenu, là c’est complètement différent.

Lorsque je regarde mon contenu, je me dis, “Qu’est-ce qui dans tout ça m’a apporté de la joie”. Quel contenu, même des années après l’avoir créé et m’être enthousiasmé, m’apporte encore de la joie. Même si, bien entendu, vous n’allez pas supprimer du contenu comme vous jetez des vêtements, le contenu qui vous a apporté de la joie forme un ensemble de points sur une carte, qui vous guide vers ce qui vous passionne. Y a-t-il un thème commun qui unifie ce qui vous parle le plus ? Comment était le processus qui a abouti à ce contenu ? Qu’est-ce qui l’a rendu si agréable et vous donne envie de le refaire ?

Vous allez peut-être découvrir que c’est le fait de collaborer qui vous a apporté le plus de joie. Ou peut-être les articles plus créatifs ou plus techniques. Comme pour les vêtements, cela dépend de l’individu, mais de toute manière, vous devriez commencer à voir un modèle se dessiner, de ce qui vous apporte la joie.

D’un autre côté, à mesure que vous parcourez votre contenu, il se peut que vous supprimiez du vieux contenu. Il y a de bonnes raisons de vouloir faire ça. Vos capacités à créer du contenu ayant évolué, vous allez vous rendre compte que votre voix a changé, ainsi que votre envergure comme écrivain ou comme équipe de contenu. Certains articles ne feront tout simplement plus l’affaire. Donc vous pouvez soit les jeter, soit passer au contenu qui vous attire et qui reflète qui vous êtes en tant que marque.

La troisième option, c’est de mettre à jour les articles. Vous avez peut-être un blouson que vous détestez mais que vous adoreriez si vous la transformiez en veston ; donc vous le transformez. Il en va de même avec votre contenu. Vous avez peut-être été sur la bonne voie au moment de l’écrire, mais les efforts que vous avez fournis ne sont tout simplement pas à la hauteur de ce que vous produisez maintenant. Au lieu de le supprimer, vous pourriez le modifier. Si vous prenez cette route, n’oubliez pas d’indiquer que l’article a été modifié. J’ai envie de dire que vous avez déjà investi tellement de temps et d’effort dans un article, et qu’à un certain moment il vous paraissait utile – et il paraîtra encore utile à quelqu’un d’autre. Au lieu de le supprimer, il vous suffit de lui donner un nouveau souffle pour qu’il reflète votre marque et vous-même à nouveau, et qu’il soit réorienté pour que quelqu’un d’autre puisse en profiter. Quand on sait que le contenu moyen prend entre 4 et 6 heures à créer, ce serait dommage de le supprimer comme s’il n’avait plus aucune valeur.