Pressé. Sous pression. Frénétique.

Ces quelques mots décrivent l’état du manager marketing moderne, qui est surchargé de responsabilités et de deadlines. C’est un état commun qui résulte des attentes de résultats et des trop grandes espérances des exécutifs, qui ne se rendent pas compte de la quantité de détails et de la charge de travail qui part en marketing.

Résulte de cela une équipe marketing hyper active, prompte à faire des erreurs. Certaines de ces erreurs peuvent être repérées et corrigées – d’autres moins. Je dis toujours que la pire erreur est celle que les gens ont vu. C’est pourquoi avant de cliquer sur « publier », vous devriez toujours prendre du temps supplémentaire pour vérifier de nouveau. Cependant, vérifier deux fois une copie papier, un article de blog ou une illustration est une chose – vérifier doublement une campagne de courriels en est une autre. Dans le premier cas, vous avez moins de chance d’avoir fait plusieurs erreurs. Les erreurs multiples et les plus grandes probabilités d’erreurs ont tendance à apparaître dans les campagnes de courriels.

Il y a tant de parties différentes dans une campagne de courriels que quelqu’un de pressé ne peut pas faire preuve d’une diligence raisonnable pour s’assurer que tout est prêt à être envoyé. C’est pourquoi avoir un aide-mémoire marketing peut aider, notamment une check-list des choses à vérifier avant de cliquer sur « envoyer la campagne ».

  1. Objet du courriel. Une erreur fréquente est de confondre l’objet du courriel avec l’identifiant du courriel utilisé à des fins internes. Quand vous envoyez un courriel-test, soyez sûr de prêter attention à ce que le lecteur voit apparaître en objet.
  2. Le teaser en en-tête. Certaines plateformes de courriels ont une phrase d’accroche en haut du courriel, qui est différente de l’objet du courriel. C’est très facile à oublier car c’est littéralement le plus petit détail après le pied du courriel.
  3. Les liens hypertextes. Avez-vous bien créé vos liens de telle sorte que chacun mène à la bonne page ? Les liens hypertextes devraient également être configurés pour s’ouvrir dans un nouvel onglet, afin de ne pas faire sortir le lecteur de votre campagne de courriels.
  4. Les images. Premièrement, vérifiez la taille et la résolution des images pour vous assurer qu’elles ne sont pas en conflit avec la disposition ou le cadre du template. Il n’y a qu’une façon de s’en assurer véritablement : avec un courriel-test.
  5. Le courriel-test. Ok, on l’a déjà mentionné deux fois donc vous savez que vous devriez envoyer un courriel-test. Mais en envoyant le courriel-test, assurez-vous de regarder ce à quoi il ressemble à la fois sur ordinateur et sur mobile. Parfois une erreur est uniquement visible sur la version mobile. Par ailleurs, c’est plus simple de remarquer des erreurs sur la version mobile car à la lecture, notre regard ne descend que de quelques mots par ligne.
  6. L’analyse. Chaque campagne de courriels a une option de suivi analytique, ainsi que différentes méthodes de suivi. Assurez-vous d’avoir activé et réglé cette option de façon à collecter les données dont vous avez besoin. Chaque plateforme est différente, mais quand elle garde en mémoire une série d’options pour lesquelles on a déjà opté auparavant, on survole généralement cette étape pour se concentrer sur la création de la campagne en elle-même. Mais le suivi analytique est important, alors ne le survolez pas.
  7. L’appel à action. Chaque campagne doit avoir un objectif précis. En d’autres termes, quelles actions attendez-vous des personnes à qui vous présentez l’information ? Assurez-vous que l’appel à action soit tout à fait clair. La plupart du temps, il n’en existe même pas.