×

Ressources utilisateur

Nous contacter

  • Chat en live
  • Contactez-nous par email
  • INTL 001.562.252.3789
    USA +1.800.430.4095
    FRANCE (+33) 01 86 26 09 53

Formatage des emails en HTML: problèmes et solutions

Votre newsletter doit être un équilibre parfait entre du texte, des espaces vides, des images et des liens. Cependant, vous seriez surpris de voir combien les marketeurs ont du mal à résoudre cette équation.

Des emails surchargés d’images, nous en avons vu de toutes sortes à Benchmark.

Mais, cet article est destiné à vous aider et vous orienter vers les bonnes pratiques. Nous avons donc lister les erreurs de formatage les plus communes et nous y avons juxtaposé la solution.

Faites-vous les choses correctement? Une chose est sûre, après avoir lu cet article, vous deviendrez un vrai expert.


Erreur #1: Utiliser trop d’images/graphiques et pas assez de texte


Vous avez déjà probablement reçu plein d’email -principalement des spams- remplis d’images (ou juste une grande) mais dépourvu de texte. Certes ces emails peuvent être visuellement attrayant mais rappelez vous que les messageries bloquent les emails dont le texte est connoté “spam” mais également ceux qui ont un rapport image/texte disproportionné.
Comment faire pour y remédier? la réponse est ici:

Rétrécissez vos images de sorte qu’elles n’envahissent pas votre texte.
Vous avez besoin d’équilibre dans vos newsletters. Les petites images vous sont donc d’un grand secours.

Utilisez des images miniatures si vous en avez besoin.
Lorsque le client clique sur ces miniatures, il est redirigé vers la version web de votre newsletter. Cela vous aidera considérablement à amener vos clients à voir vos emails dans leur intégralité, images comprises.

Fixez des limites.
Si vous avez seulement besoin d’un paragraphe de texte et une ou deux images, forcez vous à ne choisir que les meilleures et c’est tout. Rappelez vous: vous pourrez utiliser les autres images dans une campagne future.

N’envoyez un email qui ne contient qu’une image ou graphique.
Vous avez besoin de texte. Les messageries analysent les mots clés des emails pour savoir si elles les distribuent dans la boite de réception ou dans les indésirables.


Erreur #2: Négliger les volets de visualisation.
 

Au début de l’ère email, ce n’était pas bien grave d’envoyer une newsletter à rallonge, car on avait toutes les chances que les destinataires la reçoivent quand même. Plus maintenant. Les volets de visualisation ayant la main mise sur la plupart des messageries (dont Outlook et Windows Mail), il y a de fortes chances que vos destinataires ne voient qu’une petite partie de vos emails.

Ainsi, vous avez une fenêtre de tir assez restreinte pour pour inciter vos abonnés à consulter vos campagnes dans leur intégralité. Voici quelques conseils pour tirer le meilleur parti des volets de visualisation:

Mettez en avant les choses les plus importantes. Placez au début vos call to action ou produits phares au début de votre email, c’est ce que le client verra en premier. Intriguez les.

Placez votre logo intelligement. Si vous le placez sur le côté gauche, il n’interferera pas avec votre message.

Vous pensiez élargir votre email? ne le faites pas. La plupart des volets de visualisation ont des restrictions concernant la largeur des emails. Faites simple, et ne dépassez pas les 575 ou 600 pixels.

Considérez en premier lieu un lien hypertexte. Utilisez un lien au tout début de votre email. Si le texte du lien est assez explicite, les clients cliqueront et iront directement sur la version web de votre email.

Erreur #3: Utiliser des liens qui ne fonctionnent pas, des images qui ne se téléchargent ou autre déconvenue de ce genre

Il est primordial qu’un professionnel qui envoie des emails marketing s’assure que son fichier fonctionne à 100%. Cela ne signifie pas seulement vérifier la mise en page, mais également contrôler chaque lien et image.

Voici quelques conseils:

N’utilisez pas d’adresse URL dans vos campagnes email,
c’est à dire l’adresse web de votre site. Pour réduire les risques d’être bloqué par les messageries, utilisez des liens hypertextes plutôt qu’une adresse URL.

Voici la bonne solution: Rendez-vous sur Benchmark Email

Et voici celle à éviter: Rendez vous sur https://www.benchmarkemail.com/fr

Utilisez du texte qui se suffit à lui même.
Même si vous avez fait tout votre possible pour que vos images apparaissent correctement, nous vous conseillons de rédiger un texte assez explicite pour pouvoir se passer des images. Les serveurs, PDA, smartphones et messageries peuvent toujours rencontrer un problème bloquant le téléchargement des images. Ainsi, votre email sera quand même compréhensible et pertinent, même si aucune image n’apparaît.

Erreur #4 : Utiliser un code élaboré ou des pièces jointes

Suite à la guerre pour capter l’attention que se livre les emails marketing, certains professionnels (dont vous faites peut être partie) utilisent des codes hors normes afin de créer des emails toujours plus éblouissants. Bien que nous encourageons cet enthousiasme, nous savons qu’il n’aura pas le même effet sur les messageries.

Laissez tomber les codages hors normes. Même si nous admettons que vous pouvez élaborer un email beaucoup plus abouti avec ActiveX qu’avec le simple HTML. Même chose pour Javascript. Cependant, il faut prendre en compte un gros bémol quant à l’utilisation de ces codages plus sexy : les virus. En effet, les spammeurs sont connus pour envoyer quelques désagréments (virus, cheval de Troie)  via Active X. Dès lors, beaucoup de messageries bloquent Active X. En utilisant ce code, vous avez tous les risques que votre email n’arrive ni dans la boite de réception, ni même dans les indésirables. Optez donc pour le code HTML.

N’envoyer pas de pièces jointes. Les pièces jointes sont comme une alerte rouge pour les filtres à spam. Envoyez un email commercial avec une pièce jointe, c’est courir le risque de faire bloquer votre campagne. Pour cette raison, nous vous recommandons donc de laisser tomber toute sorte de pièce jointe. Si vous avez besoin de développer vos idées et que vous manquez de place, insérez des liens redirigeants vers des pages dédiées de votre site.

Erreur #5 : ne pas tester votre email auprès de plusieurs messageries

On oublie vite que chaque messagerie utilise un code différent pour afficher les emails. Ainsi, un email reçu sur une boite AOL pourra être différent d’un email reçu sur une boite Yahoo ! ou Gmail. Il existe cependant quelques astuces permettant d’éradiquer ce problème.

Soyez rigoureux : Testez systématiquement vos emails. Envoyez cinq ou six emails tests sur les messageries les plus utilisées (Yahoo, Gmail, Hotmail, AOL…) et vérifiez chaque lien et image de l’email. Quand plusieurs messageries bloquent une image, envoyez un email test et ouvrez les images sur les différentes messageries pour voir lesquelles les acceptent ou non.

Eliminer les principaux problèmes. Il faut voir la vérité en face, vous n’arriverez jamais à produire un email qui s’affichera parfaitement sur toutes les messageries. A cause des règles de codage différentes, votre newsletter apparaitra certainement différement sur AOL, Gmail ou Yahoo. Si cela ne pose aucun problème pour certaines choses, vous devez vous concentrer sur les plus préoccupantes. Comme par exemple une image qui s’affiche sur certaines messageries mais pas d’autres, le fait que certaines messageries orientent vos emails vers les indésirables mais d’autres non… Tous ces tests vous permettront d’identifiez et de solutionnez ces problèmes avant que votre campagne soit lancée.

Voici les quelques conseils que nous vous conseillons vivement de suivre si vous souhaitez améliorer la distribution de vos emails. Si vous êtes débutant, ces astuces ne vous évoquent peut être pas grand chose mais elles deviendront vite une seconde nature si vous consultez cet article régulièrement. 

Articles liés


Back