Il y a environ 4 mois, je faisais mon sport du matin à la salle sur le tapis de course – ce dont j’ai horreur. Contrairement à mon mari Curt, qui est athlétique, en forme et qui a l’esprit de compétition, je n’ai aucune de ces qualités, et je vois l’exercice physique comme un mal nécessaire (j’espère un jour être en assez bonne santé pour fêter mon 90ème anniversaire comme nous venons de le faire pour mon père).

Denise's father Frank

Ma famille est venue d’un peu partout pour fêter le 90ème anniversaire de mon père, Frank.

La seule manière pour moi d’aller au bout de ces 45 minutes d’agonie est d’avoir une diversion intéressante, donc je regarde un tas de vidéos de business et de développement personnel tout en marchant rapidement avec une inclinaison de niveau 5. Ce matin-là il y a quatre mois, je regardais une présentation vidéo produite par le Growth Institute et faite par Paul Akers, appelée 2-Second Lean (“le lean en 2 secondes”). J’ai été absolument abasourdie par la simplicité de ce qu’il avait à dire.

Le lean, qui a été lancé par Toyota, consiste essentiellement à éliminer les déchets et à se concentrer sur l’amélioration continue. Le lean en 2 secondes, un concept encore plus simple, demande à chaque personne de l’équipe de procéder à une amélioration de 2 secondes chaque jour. Comme dit Paul :

Donnez-moi simplement une amélioration de 2 secondes par jour. C’est tout. C’est tout ce que je demande. Une amélioration de 2 secondes. Il n’y a pas une personne sur Terre qui ne soit capable de trouver comment améliorer quelque chose de 2 secondes.

En rentrant chez moi, j’ai dit à Curt que je venais de regarder la vidéo la plus géniale du monde et qu’il devait la regarder aussi. Après l’avoir longuement harcelé, j’ai réussi à la lui faire regarder avec moi pendant le déjeuner. Il était conquis – et croyez-moi, il ne l’est pas facilement. La prochaine étape pour nous a été de partager la vidéo lors de notre rencontre hebdomadaire sur le Leadership. L’équipe Leadership a également adoré ce que Paul avait à dire, et a pensé que Benchmark pourrait grandement bénéficier de l’implémentation du lean. Cependant, nous devions encore obtenir le feu vert de nos managers internationaux. Nous devions être sûrs que le concept lean fonctionnerait pour nos neuf langues, neuf bureaux et cultures différentes.

Nous avons partagé la vidéo du lean en 2 secondes lors du séminaire commercial international que nous tenons deux fois par an dans notre siège à Los Alamitos, et nous avons eu un retour très enthousiaste de la part des managers internationaux.

J’ai lu le livre de Paul, 2-Second Lean, et l’ai également partagé avec notre Equipe Leadership. Plus nous en parlions, plus nous étions certains d’être prêts à embarquer pour un voyage lean chez Benchmark.

Cet article de blog est le premier d’une nouvelle série qui va relater ce processus. Je partagerai les victoires comme les difficultés. Elle a pour vocation d’aider toute organisation intéressée par l’implémentation du lean, qu’il s’agisse d’une entreprise Saas comme la nôtre, d’une organisation à but non-lucratif ou d’une start-up individuelle.

Un ami a un jour déclaré que ma devise personnelle était : “Deviens bon ou deviens has been”. On dirait bien qu’il est temps de changer de slogan !